Namibia – Cape Town

Lorsque son premier voyage sur le continent africain rime avec dernier jour de sa vie.

L’asphalte laisse place à la caillasse. Le véhicule vibre en résonance avec les stries de la piste. Il se met en travers. Les roues décollent. Le premier impact du toit sur le sol écrase l’habitacle. Le deuxième émiette le pare-brise. Le troisième condamne les portières. Une fois immobilisés, je vérifie si mes membres sont intacts. Je vois du sang à ma droite. Chantal saigne, mais elle est vivante. Une main l’a maintenu plaqué contre le siège durant les cabrioles. Je défonce la portière pour m’extraire de la Daihatsu. Je cours chercher la trousse à pharmacie dans le coffre pour faire un pansement compressif à sa main. Et on se met à l’abri d’une possible explosion accompagnés de nos bagages. Seuls dans le désert namibien, le soleil se couche et les fauves vont sortir chasser. Soudain, une auto au loin pointe son nez. Nous sommes sauvés. Il s’avère que le conducteur est un pasteur zurichois en mission, ou plus probablement un autre ange protecteur.

Notre voyage, notre nouvelle vie peut enfin commencer. 

Itinéraire : Windhoek – Solitaire – Sossuvlei – Swakopmund – Brandberg – Palmwag – Etosha – Cape Town

Anecdotes de voyage :

  • Etre emmené à l’hôpital en ambulance et devoir aider les ambulanciers à changer une roue crevée car le cric est rouillé
  • Noyer son auto dans une mare de 1 mètre de profond, une semaine exactement après avoir détruit la première
  • Soudoyer un policier ripou aux dents en or après un excès de vitesse, afin d’éviter “des ennuis plus sérieux”