Sibérie et lac Baïkal, Désert de glace !

Comme le dit la chanson, « voir Baïkal et puis mourir ». Dans le sud de la Sibérie, au mois de mars, le lac Baïkal (qui contient la plus grande réserve d’eau douce de la planète) est complètement gelé sur 1 mètre de profond. Les formes géométriques que forment les plaques de glace d’eau cristalline sont hallucinantes. De février à mi-mars, on peut y rouler  en véhicule accompagné d’un guide local. A cause du froid (-10 à -40oC), il n’y a pas ou peu de neige.

Au-delà des paysages somptueux et de l’expérience de vivre dans des conditions climatiques extrêmes, les contacts avec les locaux se sont faits avec simplicité et un peu de pudeur, la barrière de la langue en dehors des structures touristiques étant bien réelle. Mon impression est que leur culture est à l’opposé de celle américaine où les premiers contacts sont chaleureux, mais les liens véritables plus difficiles à tisser.

L’île d’Olkhon est un haut lieu du chamanisme, il y a plusieurs lieux sacrés où volent fièrement des drapeaux de prière bouddhistes. D’ailleurs, les différents peuples et religions que sont les orthodoxes, bouriates et tatars semblent cohabiter en paix.

(1) Itinéraire

  • De Zürich à Moscou (vol international avec Swiss)
  • De Moscou à Irkoutsk, l’une des capitales de Sibérie (vol interne avec Aeroflot)
  • De Irkoutsk à Khuzhir, village sur l’île d’Olkhon (véhicule 4×4 avec un guide local)
  • Retour par le même itinéraire et visite de Moscou

(2) Hébergement

Hôtel de catégorie supérieure à prix encore abordable, avec chambre spacieuse, SPA et buffet de petit-déjeuner somptueux.

Petit hôtel avec une architecture traditionnelle en bois, dans un petit quartier touristique restructuré récemment. Grande chambre avec jacuzzi, accueil cordial et bon petit-déjeuner cuisiné sur le moment par 2 jeunes en cuisine.

Campement le plus populaire parmi les aventuriers et voyageurs du transsibérien faisant halte au lac Baïkal. Le campement est doté d’une réception pour l’organisation des visites et la réservation des guides, de plusieurs chambres dans des maisons en bois avec chauffage performant et toilettes privatives, d’un réfectoire pour les repas, d’un sauna à bois russe « bania » et d’un petit bar-crêperie pour les longues soirées d’hiver.

 

Mars, 2017